dimanche 30 août 2015

la tentation du troupeau dans l'espoir de s'en distinguer

La manière la plus efficace de s'assurer un succès de librairie, c'est de donner au lecteur potentiel l'envie (inconsciemment malsaine) de lire le livre pour se faire sa propre opinion. En d'autres termes : la tentation du troupeau dans l'espoir de s'en distinguer.
C'est quand même malin. Et malin aussi, d'ailleurs.


2 commentaires:

  1. Lectrice, je suis. Petite ou grande, je ne sais pas. Mais ce que je sais, c'est que mes choix ne relèvent jamais de cette motivation-là. Un auteur m'est "soufflé" par un autre que j'aime, ou bien par un blog littéraire que je suis, ou encore par un ami dont je partage généralement les goûts... Je recherche un plaisir de lecture. Me faire ma propre opinion? Pour en faire quoi? Si le livre est exécrable (ou bien si je le trouve tel), je suis bien avancée. S'il est bon, qui se soucie de ma propre opinion?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà. Mais tout le monde n'a pas cette sagesse.

      Supprimer