Mon petit DIRELICON (éditions Lunatique)

 


Mon petit DIRELICON (éditions Lunatique, 2021)

Feuilleter sur le site de Lunatique



Critique par Pierre Jourde, sur Bibliobs

"De son côté, Philippe Annocque vient de publier, aux éditions Lunatique, une version personnelle du dictionnaire des idées reçues de Flaubert, sur la littérature contemporaine. Ça s’appelle « Mon Petit Direlicon », et recèle autant de pépites que s’il en pleuvait..."


Critique de Fabrice Del Dingo, dans la Cause Littéraire

" (...) Enfin, l’auteur de cet amusant dictionnaire souligne à quel point les critiques sont des êtres néfastes : ils ne lisent pas les livres dont ils parlent, disent du mal lorsqu’ils sont « jaloux du succès de l’auteur » et n’encensent que leurs copains. Alors là, il a tout faux ! L’auteur de ces lignes a lu en entier le Direlicon et ne connaît son auteur ni d’Eve ni d’Annocque. Et c’est bien dommage, pour lui naturellement. (...) Bref, le Direlicon, est un beau petit livre, et tous les flaubertiens le savent : en littérature, si le laid est immuable, seul le beau varie."


Critique par Hugues Robert, sur le blog de la librairie Charybde

(...) "Mon petit DIRELICON est un ouvrage précieux, à mettre sans attendre entre toutes les mains. N’hésitez pas à l’offrir largement à vos amies et à vos amis, il constitue aussi, incidemment, un excellent moyen de tester leur niveau de familiarité avec le second degré, avec sa gradation subtile depuis les entrées les plus immédiates jusqu’aux plus narquoisement ou poétiquement rusées."


Critique par Philippe Chauché, dans La Cause littéraire

(...) "L’écrivain en amateur de vérités succulentes, de paradoxes croustillants, d’aphorismes mordants, d’humeurs littéraires, de chutes surprenantes et de contre-pieds osés, réussit ce double pari, espacé de quelques mois, faire rire le lecteur, qui comme l’auteur peut être sérieux, sans une seconde se prendre au sérieux, et le séduire par ses humeurs, et ses jeux de mots et de phrases." (...)


Lavis de Nathafi, sur Critiques libres :

(...) "Lisez-le, cest impayable !"