dimanche 17 janvier 2016

Monochromie de l’homme



Ne croyez pas ce qu’on raconte : chez les hommes, il n’y a qu’une seule et unique couleur de peau. Bien sûr il y a des nuances, on peut être plus clair ou plus foncé, c’est vrai, mais à l’intérieur d’une seule et même partie du spectre. Qu’on soit bleu ciel ou bleu nuit, ou de n’importe quel autre bleu intermédiaire, nous sommes tous bleus ; la chose est tout simplement indiscutable.


8 commentaires:

  1. Est-ce que vous seriez en train de nous traiter de Schtroumpfs ?

    RépondreSupprimer
  2. En fait j'ai mis "bleu" parce que je me suis rendu compte que la couleur de la peau humaine n'avait pas de nom - ce qui est aussi assez significatif.

    RépondreSupprimer
  3. Quand j'étais petite et que je faisais du coloriage, je ne trouvais rien dans ma boîte de crayons de couleur (c'était encore l'époque des crayons de couleur) pour reproduire la couleur de la peau. Je trouvais toujours que ce n'était pas "ressemblant". "Bleu" eût été une solution.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce que c'était précisément une couleur sans nom, et qu'il fallait appeler chaque crayon par son nom.

      Supprimer
  4. Voir aussi Gilbert Pinna il est d'accord avec vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il a parfaitement bien saisi la monochromie humaine.

      Supprimer