jeudi 3 septembre 2015

l’homme, encore



La haie de thuyas est la limite naturelle de son territoire.

Il taille sa barbe et tond ses cheveux.

Sa tête est un jardin.


2 commentaires:

  1. Il en prend de la graine et se cultive...

    Et la faucheuse aura le dernier mot.

    RépondreSupprimer