lundi 4 mai 2015

Les bons comptes




Il rendit d’abord son dîner puis tant qu’il y était rendit aussi son âme.


6 commentaires:

  1. Il vendit d'abord son âne puis tant qu'il y était vendit aussi son âme. d'après Le Diable

    RépondreSupprimer
  2. Je ne dîne plus. Ça me fera maigrir.
    Et puis non, il faut bien rendre un jour tout cadeau empoisonné.

    RépondreSupprimer
  3. Mais qu'a-t-il fait de son dernier souffle ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il l'a gardé encore un peu en guise d'inspiration.

      Supprimer