lundi 18 avril 2016

un paradoxe quotidien

L'écriture, c'est quand même au moment où l'on acquiert le sentiment que rien ne vaut la peine d'être écrit que ça devient vraiment intéressant.


2 commentaires:

  1. Sentiment de plénitude devant la page blanche alors? Tout se complique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne se sent jamais si bien qu'en plein doute.

      Supprimer