dimanche 15 novembre 2015

Liev quand même (ou pas)



Il doit me rester trente ou quarante copies à corriger. C’est très bien. On fera en sorte que chaque bonne note soit un sujet de réjouissance. Comme du ciel bleu au-dessus de notre tête.
D’ailleurs, des sujets de réjouissance, je n’en manque pas. Depuis le Monde, oui, celui de vendredi, Pas Liev a encore eu de belles recensions. Ce qui est beau aussi, c’est qu’elles ne se ressemblent pas. C’est important pour moi parce que je veux dire des choses qui ne soient pas arrêtées. Alors donc il y a sur Libr-Critique un très bel article de Bruno Fern, cliquez donc, et sur Racines un autre d’Anne V., cliquez aussi. Et puis sur Paludes, vous pouvez écouter la chronique de Nikola Delescluse, c’est drôlement bien.
Enfin demain sur France Culture, à 14h56, vous pourrez entendre les toutes premières pages de Pas Liev, lues par l’auteur soi-même ; c’est bien sûr dans l’émission Les Bonnes Feuilles d’Anne-Vanessa Prévost.

2 commentaires:

  1. Je confirme, Philippe, il faut le lire deux fois pour mieux en saisir les subtils glissements successifs (ou peut-être pas, peut-être que c'est moi qui n'ai pas bien vu chaque pente).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Formidable : j'aime encore mieux être relu que lu !

      Supprimer