mercredi 3 septembre 2014

mon jeune grand-père (49)


   Le 12 juillet 1917 Mes chers parents.

La distribution des colis se fait toujours de la même façon, nous continuons à ne recevoir séparément que les gâteaux et bonbons. Les camarades chargés de s’occuper de la cuisine s’en occupent très bien, ce qui fait que nous mangeons convenablement. J’ai, pour ma part, sérieusement alimenté la communauté ces jours-ci, car outre les colis postes 29 et 30, j’ai reçu les colis gare n°s 25-26-27-28-29, plus un colis de pain d’Annecy. Encore ce pain d’Annecy. J’ai tenté une requête Google, qui n’a rien donné de probant. Autant que j’ai pu le voir quand les colis ont été déballés devant moi, tout est arrivé en bon état (à chaque ligne j’ai l’impression que je ne vais pas arriver à déchiffrer, et puis finalement si) sauf le pain qui était complètement moisi alors que par une ironie du sort, le pain d’Annecy était assez bon. L’ironie du sort veut que cette ironie du sort m’échappe complètement, le pain d’Annecy n’étant pas resté dans les mémoires. Mais avant de juger il est peut-être bon d’attendre quelques arrivages. Souvent à mon avis la moisissure est due à ce que le pain était trop frais quand il a été emballé. Je me contenterai donc de cette ironie du sort-là. La vareuse est très bien. Je l’ai portée chez le tailleur qui va me l’arranger. Comme lettres j’ai été également plus favorisé ces jours-ci. J’ai reçu les cartes de papa des 21.22.23.25.26.27 ainsi que la lettre de maman du 24. Le temps s’est également bien rafraîchi ici. Nous avons eu deux jours de pluie continue et maintenant il fait assez frais. Je ne pourrai vous dire si les pommes de terre nouvelles sont arrivées en bon état car je n’ai pas pris le temps de les regarder. Malgré cela cela va très bien, je suis toujours en excellente santé et ai le moral très bon. Je pense toujours bien à vous, j’ai peur que vous vous fassiez du mauvais sang sur mon compte. Je me doute que maman sera ennuyée de ne plus pouvoir m’envoyer tant de bonnes choses, mais espérons que cela changera bientôt. Je vous quitte mes chers parents en vous embrassant bien fort ts les 2 ainsi que Geneviève et Louis et tte la famille. Votre fils qui vous aime de tt Toute cette fin est très serrée et le dernier mot est illisible.

8 commentaires:

  1. J'ai trouvé ce pain, spécialité d'Annecy mais il ressemble plus à une brioche qu'à du pain (ça a l'air savoureux comme tout ce qu'on trouve sur le marché d'Annecy le Vieux) :
    http://www.keldelice.com/guide/specialites/le-bescoin

    "Au Grand-Bornand, avant la guerre, les boulangers personnalisaient, sur demande, les bescoins en rajoutant des initiales ou un oiseau. [...]
    Il vaut mieux laisser rassir le bescoin avant de le savourer beurré." (Donc un pain parfait pour un colis ;-)) si on le laisse rasssir :
    "Souvent à mon avis la moisissure est due à ce que le pain était trop frais quand il a été emballé." Votre "jeune grand père avait raison"!

    (Euh! pardon. De quoi je me mêle...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mêlez-vous, au contraire : si je goûte un jour au bescoin j'aurai une pensée pour mon grand-père.

      Supprimer
    2. ... et pour moi (*_*)?

      Supprimer
  2. Ambre spécialiste des crêpes bretonnes et du bescoin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et du grand écart hexagonal !

      Supprimer
    2. Bizarre mon com. n'est pas passé. Je disais donc @ Michèle :
      Ben oui j'aime la Bretagne et je suis amoureuse de la Savoie.
      @ PhA : Le grand écart ça me connaît. (Euh! Quand j'étais jeune;-))

      Supprimer
  3. Il semble que "l'ironie du sort" se retrouve de toutes parts.... (Bien sûr que le pain moisit plus vite quand il est enveloppé frais puisqu'il contient plus d'eau...) Ironie du sort aussi que cette inversion de signatures de commentaires...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, et du coup j'en profite pour refaire la promo de celle de Didier da Silva, d'Ironie du sort, parue au printemps chez l'Arbre vengeur, une merveille que je n'ai pas encore eu le temps de déménager sur ce blog.

      Supprimer