jeudi 31 décembre 2009

il y a une petite fille qui me ressemble

Nami a emmené Désirée en visite à la ville.
Désirée plisse le front pour se concentrer sur cette aventure. Nami commente tout et Désirée aimerait qu’elle se taise.
Augusta habite au treizième étage mais nous n’allons pas monter à pied, Désirée, nous allons prendre un as-cen-seur.
Raclements derrière la porte métallique, grognements, la bête descend, et il faut pénétrer dans la cage, refermer la grille sur soi. D’un haut-le-coeur l’ascenseur démarre son glissé dans l’entraille.
Tu vois, Désirée, là-haut, ce sont les chiffres des étages, il ne faut pas sortir avant le 13.
De toute façon on est dedans, comment serait-il bien possible de sortir de cette cage si elle ne le veut pas, pense Désirée.
La volée de marches jusqu’à la porte d’Augusta semble vivante, élastique, elle renvoie l’écho des pas dans le puits en dessous.
Nami est tout excitée par le confort moderne. Elle présente les nouveautés à Désirée ainsi qu’on annoncerait l’arrivée de vedettes. Et maintenant : Vide-Ordure. Double Vitrage. Volet Coulissant. Moquette. Oscillo Battant. Balcon Brisevent.
Désirée n’a jamais vu le monde de haut. Elle se cramponne à la rambarde du balcon et regarde au large. L’à-pic lui fait peur. Le dos plat des voitures rangées comme des carrés d’aquarelles veut la faire sauter dans ce qui n’est pas du ciel n’est-ce pas ? Le ciel c’est au-dessus, ça peut pas être en dessous. Au large il y a le vrai ciel, une tapisserie grise aujourd’hui, lacérée par endroits en bandes blanches. Le visage de la terre est émacié. Des creux verts, feld­grün, dans les joues. Le talweg de la bouche barre la vallée et il y court des autos qui avancent comme les chiffres de l’ascenseur. Les orbites s’ouvrent en vasistas sur des yeux carrés, des boîtes où d’autres habitent, le rouge des toits ensanglante le blanc de l’iris. Le front au loin est plissé, il y reste de la neige accrochée sur les hautes rides. Désirée est rivée au métal du balcon, tendue.
Ici, on ne peut rien toucher, se dit-elle.
Elle regarde enfin en bas, à la verticale : une fille avec un anorak rouge, exactement comme le sien. Avec des cheveux bruns noués en une courte queue de cheval, exactement comme elle.
Là-bas, tout en bas, il y a une fille qui me ressemble, dit-elle à Nami.
 
Marie Frering, Désirée, Quidam, 2008, p. 62-64.
 
Bien du plaisir à tous. Et, pourquoi pas, bien du bonheur. 



Commentaires

Nous nous croyons unique mais il y a toujours quelqu'un, quelque part, qui nous ressemble.
Belle année à vous, inspirante, inspirée...
Commentaire n°1 posté par Ambre le 31/12/2009 à 16h25
Et on est bien content de s'en rendre compte.
(A vous aussi !)
Réponse de PhA le 31/12/2009 à 17h06
On dirait un mélange de Vian, de Perec et d'Orsenna, c'est bon signe.
Commentaire n°2 posté par Anna de Sandre le 31/12/2009 à 16h39
Difficile d'en rendre compte par un extrait, mais il y a une belle liberté dans cette écriture, très singulière, libre aussi à l'échelle du livre entier.
Réponse de PhA le 31/12/2009 à 17h10
Vous n'arriverez pas à emmerder Loïs, Péhachafa, le Percepteur et le Père Noël m'ont ruinée :o)
Commentaire n°3 posté par Anna de Sandre le 31/12/2009 à 17h11
Le Père Cepteur ? on ne dit plus le Père Fouettard ?
(C'est pas cher : 10 euros !)
Réponse de PhA le 31/12/2009 à 17h21
Taisez-vous, Péhachafa !
Commentaire n°4 posté par Georges Marchais le 31/12/2009 à 17h43
Ciel ! Un fantôme ! (Et appelez-moi P-Achat, s'il-vous-plait.)
Réponse de PhA le 31/12/2009 à 18h14
Et il en remet une couche !
Commentaire n°5 posté par Anna de Sandre le 31/12/2009 à 18h51
D'accord, je l'enlève et je la prête à Caille-Souris.
Réponse de PhA le 31/12/2009 à 18h56
Je vous conseille de la lui donner, plutôt :o)
Commentaire n°6 posté par Anna de Sandre le 31/12/2009 à 18h59
Ah oui, belle écriture. Au risque (calculé) de me faire caillasser en ce jour, j'y vois une de ces douces mains de femme. Bon, pas le moment de.

Bonne année, Philippe!

Commentaire n°7 posté par Depluloin le 01/01/2010 à 11h20
Merci Dominique, à toi aussi !
Réponse de PhA le 01/01/2010 à 20h23
Ma foi, elle démarre pas trop mal. Et toi?
Commentaire n°8 posté par Depluloin le 02/01/2010 à 00h07
ça y est ? elle est commencée ?
Réponse de PhA le 02/01/2010 à 12h25
Je crois qu'elle ne m'a pas attendu! (Pour beaucoup, elle commence lundi - c'est étrange!)

Commentaire n°9 posté par Depluloin le 02/01/2010 à 12h29

Aucun commentaire:

Publier un commentaire