lundi 4 janvier 2021

Nouvelles très brèves (104) (et surtout très banales)

 La bibliothèque


La bibliothèque de Phileas Nogueira était classée selon un principe intelligent, à la fois linguistique et chronologique. Y étaient rassemblés les livres écrits dans une même langue – car la langue détermine le livre dans ce qu’il dit même. À l’intérieur de chaque groupement linguistique, c’était l’ordre chronologique qui régnait, car on écrit après ceux qui ont écrit avant soi. Comme il ne dédaignait pas la simplicité, c’était la date de naissance de l’auteur, d’ailleurs moins arbitraire que celle de la publication de l’ouvrage, qui déterminait l’ordre du classement. Cela ne posait problème que pour les auteurs contemporains, qui pullulaient, et n’hésitaient pas à naître la même année, voire le même mois. Sans compter ceux qui mentaient sur leur âge. Phileas Nogueira décida de revenir à l’ordre alphabétique.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire