samedi 22 mai 2010

ne pêchons pas deux fois le même poisson



Noyer le poisson est une pratique aussi commune à la politique qu’à la pêche. Jean-Frédéric et ses amis espéraient nous faire oublier ses cinq voix d’avance lors des dernières législatives à Rambouillet – il n’y en a plus qu’une après le décompte des Sages, et tout est à refaire. On se réjouit de retourner aux urnes, et si l’on est déjà parti se mettre au vert à l’heure du second tour, on aura pris soin de confier sa voix à qui saura la faire entendre.




Commentaires

Suppléant de Christine Boutin, c'était aller au casse-pipe !
La concurrente verte, qui a sans doute quelque chose d'Anne Roumanoff en elle, peut se réjouir : il paraît que le poisson (en eau de mer ou eau douce) pourrit par la tête.
Commentaire n°1 posté par Dominique Hasselmann le 22/05/2010 à 11h15
Que veux-tu, on a les élus qu'on n'a pas élus. (Tiens ? Poisson vire au vert ?)
Réponse de PhA le 22/05/2010 à 17h58
Ça c'est un beau poisson!! Mazette!! Bon, le physique ne veut rien dire mais une chose est certaine c'est que j'ai cru un instant que vous aviez fait un billet sur... non, rien... pas le physique! :)
Commentaire n°2 posté par Depluloin le 22/05/2010 à 12h07
Ce que j'aime dans cette photo, c'est l'évident inconfort du siège.
Réponse de PhA le 22/05/2010 à 18h00
(tout comme Depluloin;o))
Commentaire n°3 posté par Ambre le 22/05/2010 à 13h05
(Copieuse !)
Réponse de PhA le 22/05/2010 à 18h00
" Tu es fait Al Capone!" (Eliott Ness)
Commentaire n°4 posté par Depluloin le 22/05/2010 à 15h57
C'est vrai qu'il pourrait faire du cinéma.
(Quand même, se faire arrêter pour fraude fiscale ; on dira ce qu'on voudra, ce type était un précuseur.)
Réponse de PhA le 22/05/2010 à 18h03
On dirait Richard Antony à qui on annonce qu'il ne pourra pas participer au radio crochet de la maison de retraite
Commentaire n°5 posté par Zoë le 22/05/2010 à 22h55
C'est vrai ?? Richard Antony ne pourra pas participer au radio crochet de la maison de retraite ???
Réponse de PhA le 22/05/2010 à 23h01
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire