vendredi 15 mai 2020

Neige silencieuse, neige secrète


Je viens de lire Neige silencieuse, neige secrète de Conrad Aiken (traduit par Joëlle Naïm et publié par La Barque), cette histoire – mais ça n’est pas même une histoire – de ce jeune garçon, Paul, douze ans, qui attache toute son attention à la neige imaginaire qu’il sent monter en lui et au bruit qu’y font les pas du facteur, devant quelle maison il est en train de passer, tandis que les parents s’effraient de voir leur fils quitter secrètement le monde réel. C’est très beau, merveilleusement mystérieux et ça ne peut que parler très vivement à tous ceux pour qui l’art est essentiel.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire