dimanche 5 août 2018

en attendant que la nuit tombe

Ces Hublots entrent en pause encore une fois, l'auteur partant en voyage (à ce propos, les Jardins statuaires, de Jacques Abeille, en cours de lecture, quelle merveille !). Le retour se fera avec la parution de Seule la nuit tombe dans ses bras, dont on peut lire les premières lignes et quelques avis sur la page de l'éditeur, ainsi qu'un bel article à son propos sur le site Liminaire de Pierre Ménard, cliquez donc, et qu'on croise déjà dans le numéro de Marie-Claire du mois d'août (ci-dessous l'édito et le dernier paragraphe d'un dossier sur « ce que le numérique a changé à nos rapports amoureux »).







2 commentaires:

  1. Ces amours dans l'air du temps, écrites par vous ne doivent pas être ordinaires. Rendez-vous le 23 août pour les savourer et bonnes vacances !

    RépondreSupprimer