jeudi 2 juillet 2009

nice meeting to you

Dragon
 
How are you do, nice meeting
to you, please and sat down.
How are your sister
and is her divorce
a husband, l’ll sorry to heard that,
is the weather so nice ?
 I have took an old dog
on a veterinarian where she were done
better now, thanks from asking.
I’m understanding your majesty is had
from only the couple minute,
thank you being available with comment,
and granted me this interview.
No, no sugar inside of me
the coffee neither,
thanks to you, though.
 
Alexander Dickow, Caramboles, III, "a tale", Argol, p. 69
Passez donc faire un tour à la page 68.
Dans le livre les deux textes, français et anglais, se font face, se réfléchissent dans leur imparfaite symétrie (impossible de reproduire ça ici). On va chercher dans l’un de quoi dissiper le trouble produit par l’autre, et l’on trouve – de quoi rendre la mise au point plus illusoire encore.
Un peu plus (en fait, beaucoup plus) sur le Matricule des Anges, Sitaudis, Remue.net, Libr-critique et, coïncidence, chez Pierre Jourde dont je viens juste de lire l’œuvre du propriétaire. Alexander Dickow tient aussi un blog : Voix off.



Commentaires

Très heureux de vous relire (si je puis dire).

À bientôt Philippe.
Commentaire n°1 posté par Chr.Borhen le 03/07/2009 à 16h18
Exercice de haute voltige linguistique qui requiert une connaissance très précise des deux langues. Bluffing !
Commentaire n°2 posté par pascale le 03/07/2009 à 16h21
Et de vous revoir (idem), Christophe.

Indeed, Pascale.
Commentaire n°3 posté par PhA le 03/07/2009 à 16h31
Bluff? Good poker players rarely bluff....
Merci à Philippe et à tous pour les commentaires généreux!
Alex.
Commentaire n°4 posté par Alexander Dickow le 07/07/2009 à 11h18
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire