mardi 7 juillet 2015

dictionnaire de trois fois rien



A première vue, avec ses entrées alphabétiques, le Dictionnaire de trois fois rien de Marc-Emile Thinez ressemble à un dictionnaire sauf qu’il est tout plat ce qui lui va bien puisqu’il est de trois fois rien. Chaque mot cependant y trouve ses définitions et ses exemples, par exemple :





EXEMPLE n.m. Mot en situation ; dans le dictionnaire les mots se suivent sans se ressembler, mis bout à bout n’ont aucune cohérence, ne constituent pas un récit bien que souvent eux-mêmes issus d’un récit. Jean m’invite un jour à donner l’exemple et le lendemain à le suivre.



(p. 26)



Ce qu’il y a de bien dans cet exemple, c’est que précisément l’exemple n’est pas bon. Si en effet dans le Robert par exemple « les mots se suivent sans se ressembler, mis bout à bout n’ont aucune cohérence, ne constituent pas un récit bien que souvent eux-mêmes issus d’un récit », c’est à peu près l’inverse qui se passe dans le Thinez : les mots mis bout à bout se mettent à avoir une cohérence et à ressembler à un récit – notamment les exemples – alors que ces derniers n’en sont pas issus : c’est la lecture du dictionnaire comme on n’est pas supposé la pratiquer (en en tournant les pages l’une après l’autre comme celles d’un roman) qui constitue peu à peu le récit, lequel est aussi un portrait, celui du père, dont la forme même choisie par Marc-Emile Thinez nous raconte l’histoire.





HISTOIRE n.f 1. Donner du sens au temps. Jusque là il était le même Jean qu’il serait, qu’il avait toujours été. Un jour, Jean enfant, Jean adolescent, Jean jeune homme, les photos découvertes au grenier le feraient entrer dans l’histoire. 2. Blague. Parce qu’il ne savait pas les raconter Jean se méfierait des histoires, n’aimerait que la vérité, ne lirait que le dictionnaire et l’Humanité.



(p. 28)



Le Dictionnaire de trois fois rien suivi d’un dictionnaire de rien du tout est paru dans la collection ContraintEs des éditions Louise Bottu.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire